Le mardi 22 mai 2018

News


« Retour aux nouvelles

pillules_70100218

L’oméga-3 : pas plus efficace qu’un placebo contre la sécheresse oculaire

  • Science

Un essai mené par le groupe de recherche Dry Eye Assessment and Management (DREAM) a démontré que les suppléments d’oméga-3 n’ont pas donné de meilleurs résultats qu’un placebo sur une période de 12 mois.

L’essai comprenait 535 participants qui souffraient de sécheresse oculaire de modérée à sévère depuis au moins six mois. Sur ce nombre, 349 participants ont reçu une dose quotidienne de 3 grammes d’acide gras oméga-3 sous forme de capsule, alors que les 186 autres ont reçu un placebo d’huile d’olive1. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le numéro du 13 avril du New England Journal of Medicine.

Les participants pouvaient continuer de prendre leur médicament contre la sécheresse oculaire, incluant les larmes artificielles et les gouttes anti-inflammatoires. « Les acides gras oméga-3 sont généralement utilisés comme traitement d’appoint. Les résultats de l’essai s’inscrivent dans un contexte d’expérience concrète de traitement de la sécheresse oculaire symptomatique de patients nécessitant un traitement additionnel », explique la présidente de l’essai, Penny A. Asbell, M.D., du département d’ophtalmologie de l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai, à New York. Les ventes de suppléments d’huile de poisson (oméga-3) se chiffrent à 200 millions de dollars par année sur le marché canadien2.

Les symptômes rapportés par les patients étaient consignés selon l’Ocular Surface Disease Index (OSDI), une échelle de 100 points qui mesure la gravité de la sécheresse oculaire. Après la période d’essai de 12 mois, les deux groupes notaient une amélioration significative (13,9 points en moyenne pour le groupe oméga-3 et 12,5 points pour le groupe placebo), mais la différence entre les groupes n’a pas été considérée comme statistiquement significative.

« Les conclusions mettent en lumière la difficulté de juger l’efficacité réelle d’un traitement pour un patient en particulier atteint de sécheresse oculaire, a expliqué la directrice du centre coordinateur de l’étude, Maureen G. Maguire, Ph. D., du département d’ophtalmologie du Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie. Plus de la moitié des gens du groupe témoin rapportaient une amélioration importante des symptômes au cours de l’étude, échelonnée sur un an. »

Une majorité des participants de l’étude (61 % dans le groupe oméga-3 et 54 % dans le groupe placebo) rapportaient une amélioration de 10 points ou plus sur l’OSDI. Des tests normalisés mesurant la qualité et la quantité des larmes et la santé de la conjonctive n’ont pas montré de différences significatives.

« L’essai fournit la preuve la plus fiable et la plus généralisable à ce jour sur la prise d’oméga-3 sous forme de suppléments contre la sécheresse oculaire », estime Maryann Redford, MSP, directrice adjointe des études, agente de programme pour la recherche clinique au NEI. « Cette étude bien réalisée menée par le groupe de recherche indépendant DREAM démontre que les suppléments d’oméga-3 ne sont pas plus efficaces qu’un placebo pour les patients typiques souffrant de sécheresse oculaire. »

 

  1. nei.nih.gov/content/omega-3s-fish-oil-supplements-no-better-placebo-dry-eye (communiqué en anglais).
  2. cbc.ca/news/health/marketplace-fish-oil-omega-3-benefits-safety-1.3326587  (article en anglais).

« Retour aux nouvelles

© VuePoint IDS inc. 2015. All Rights Reserved.
Opt!k est une marque déposée appartenant à VuePoint IDS Inc.
Reproduction in whole or in part, of the elements contained in the portal is prohibited without written permission of VuePoint IDS inc.
Advertisment ad adsense adlogger